Article du LA PSYCHOLOGIE STOÏCIENNE : DU BON USAGE DE NOS REPRÉSENTATIONS

Résumé du LA PSYCHOLOGIE STOÏCIENNE : DU BON USAGE DE NOS REPRÉSENTATIONS

La philosophie stoïcienne revêt une dimension existentielle incomparable, car c’est un mode de vie qui est basé sur des règles morales, jugées parfois austères, mais efficaces pour toute personne en quête du bonheur. Difficile ou même impossible à réaliser, ce bonheur dépend pourtant de nous. Quand nous abordons la théorie de l’âme et de la connaissance stoïcienne, nous découvrons que les stoïciens identifient la faculté directrice, l’Hégémonique, au moi, mais démontrent également sa dimension toute pratique à travers sa puissance du choix et de la décision (la prohairesis). C’est, en effet, par le bon usage de nos représentations que nous accédons à la «tranquillité totale », au bonheur. Ce faisant, l’étude de la théorie stoïcienne des idées et de l’âme est une condition nécessaire à la compréhension de la dimension existentielle. Telle est la thèse défendue dans cette analyse.

Mots-clés : Âme – Assentiment – Bonheur – Connaissance – Corps – Hégémonique – Jugement – Représentation – Stoïcisme