Article du JEU ET ENJEU DE L’ÉDUCATION CHEZ PLATON ET ROUSSEAU : DE LA POLITIQUE CAPACITAIRE À LA POLITIQUE PARTICIPATIVE

Résumé du JEU ET ENJEU DE L’ÉDUCATION CHEZ PLATON ET ROUSSEAU : DE LA POLITIQUE CAPACITAIRE À LA POLITIQUE PARTICIPATIVE

L’éducation est une préoccupation pour Platon comme pour Rousseau. Le premier propose une éducation publique et sélective qui part des sciences subalternes aux sciences complexes. Ce schéma permet d’éliminer les individus les moins aptes pour conserver les brillants et faire d’eux les gouvernants de la cité. La question politique centrale ici est la capacité qui fait que les incapables restent artisans, les moyens sont gardiens et les meilleurs deviennent gouvernants. Chez Rousseau au contraire, l’éducation est privée. Elle respecte certes l’ordre de la nature, mais s’articule principalement autour de la liberté. En conséquence elle conduit à faire des hommes libres et une société égalitaire.

Mots-clés : Citoyenneté - Démocratie - Éducation - Égalité - Liberté - Participation - République