Article du DÉMOCRATIE ET DÉMAGOGIE : CONTRIBUTION À UNE CRITIQUE PLATONICIENNE DE LA CRISE DU LOGOS

Résumé du DÉMOCRATIE ET DÉMAGOGIE : CONTRIBUTION À UNE CRITIQUE PLATONICIENNE DE LA CRISE DU LOGOS

L’invention de la démocratie fut pour les Athéniens de l’Antiquité une fierté. Elle répondait à leur idéal de liberté qui se définissait comme le refus de se soumettre à l’arbitraire ou au pouvoir d’un seul. En effet, dans le système démocratique, le peuple est le titulaire du pouvoir politique. Mais, cette forme d’organisation politique ne fut pas exempte d’effets pervers. En valorisant la liberté d’expression, elle contribua à la culture de la rhétorique qui se mua en une démagogie ; car, les hommes politiques se contentaient de faire prévaloir leurs intérêts personnels à l’Assemblée par l’art de la parole, en séduisant le peuple ignorant afin de gagner sa faveur. Dans sa réflexion, Platon dénonce cette instrumentalisation démagogique du logos. Pour lui, le langage n’est pas un simple instrument de domination et de manipulation des foules. Il est un moyen de connaissance, d’éducation et de préservation de l’intérêt de la cité tout entière.

Mots-clés : Cité – Démagogie – Démocratie – Liberté d’expression – Logos – Peuple – Rhétorique